Dans quelles disciplines ?

 

 

         

 

Le cheval pure race espagnole possède de grandes facultés d'apprentissage et de mémorisation, qui lui permet d'avoir de nombreuses aptitudes

 

  

Le cheval espagnol, oui mais ... pour quoi faire ? Phrase souvent entendue ... mais dans quelles disciplines notre compagnon P.R.E. exelle-t-il particulièrement ?

 

_____________________________________________________________________________________________________

 

En premier lieu on le retrouve dans l'équitation traditionnelle espagnole : Le rejoneo, la doma vaquera, le acoso y derribo qui sont évidemment les domaines où le P.R.E. trouve son terrain d'élection.

 

Dans le rejoneo ( la tauromachie ) le cheval doit être totalement aux ordres de son cavalier, rapide, adroit, courageux, d'une mobilité exceptionnelle, capables de faire des changement d'allures nettes et rapides. Tout ceci demande un dressage extrèmement poussé. C'est une disciplines où le rejoneador ( le cavalier ) doit , a cheval, attaquer le taureau et poser les baderilles sur son dos.

Le acoso y derribo consiste au trie du bétail. En andalousie, région d'élevage de taureau de combat ( pour le rejoneo en général ) c'est a cheval que le vacher ( vaquero ) accompagne et trie le bétail. C'est aussi lui qui conduit les animaux aux arènes ou pour les renverser par terre et effectuer le marquage au fer. Acoso y derribo signifie littéralement  " Je poursuis et je mets à terre ". Traditionnellement, cette activitée s'effectue à l'aide de la garrocha, longue perche d'environ quatre mètres munie à son extrémité d'une pique en fer. Le cavalier doit diriger son cheval par son assiette,ses jambes et sa seule main qui ne tient pas la perche.

 

 

La doma vaquera est issue de l'Acoso y Derribo, une équitation de travail d'origine andalouse qui consiste à trier les taureaux, la Doma Vaquera est plus un art équestre qu'un sport. L'Ecole Royale de Jerez l'inclue dans ses enseignements et ses spectacles. Comportant 20 figures, en costume d'époque et harnarchement adapté au travail des taureaux, le couple cheval-cavalier doit faire preuve d'une harmonie parfaite. Le cavalier conduit sa monture d'une seule main, prouvant ainsi sa maniabilité. Les figures seront toujours gracieuses, et le cheval doit rester placé dans les accélérations comme dans les transitions.  

 

_____________________________________________________________________________________________________ 

On le retrouve également dans le dressage classique. Discipline dans laquelle, ses allures relevées et gracieuses le mettent en avant dans les classement. Grâce a son caractère stable, intelligent et docile, il apprend avec facilité.

 

On peut le voir aussi dans le spectacle équestre, domaine dans lequel le cheval espagnol reste le Roi incontesté ! Il séduit par sa beauté et ses belles allures relevées. Encore une fois, sa docilité et son intelligence fait de lui un artiste idéal en haute école, en cheval de cirque, pour les cascade ou encore la voltige.

 

 

On le voit aussi dans les jeux équestres, pour le horse-ball, le cheval espagnol sait d’instinct bondir en avant, s'arrêter pile et repartir comme une flèche, d'autant que son intelligance et son sens du jeux l'incident a participer !

 _____________________________________________________________________________________________________

En randonnée, très équilibré et troussant haut les membres, il se joue des irrégularités de terrain, des racines et des pierres. Ses pieds à la corne très dure et aux talons hauts sont peu sujets aux bleimes ou au déferrer. Le cheval espagnol est frugal et facile à tenir en état avec des rations modestes. Son courage et son moral exeptionnel lui permettent de changer chaque jour d'environnement ou d'écurie sans perdre le moral.

En TREC et endurance sur des distances moyennes (quarante ou soixante kilomètres), le cheval espagnol s'avère bien sûr excellent ! C'est un cheval parfait en promenade : gai en avant et complice ! Mais attention certains chevaux espagnols sont assez chauds et ont tendances à piétiner, se mettant en eau et s'épuisant exagérément. D’ou l’importance de choisir un sujet possédant un pas suffisamment étendu et allongé pour couvrir du terrain sans gaspiller son énergie.   

 

 _____________________________________________________________________________________________________      

 

C'est un cheval qu'on retrouve aussi dans le domaine de l'attelage, traditionnel ou de concours. Sa souplesse et sa docilité lui permettent de se distinguer tout particulièrement dans cette épreuve. En Espagne, dans les attelages traditionnels, les P.R.E se montrent particulièrement élégants. On retrouve ces attelages dans les Feria espagnoles. SE sont les étalons, décorés de pompons et de grelots aux couleurs de leur élevage, qui les tirent avec élégance et beauté. Ajouté a cela les superbes costumes espagnoles !

  

 

 

  

   _____________________________________________________________________________________________________

Le cheval espagnol n'est pas fait pour gagner en concours hippique sur des obstacles énormes, et n'a pas forcément la classe de galop nécessaire à l'exécution d'un cross de CCE de top niveau. Toutefois, il est parfaitement capable de sauter couramment 1,40 mètres. Mais certain P.R.E. peuvent s'illustrer en CSO de bon niveau : leur équilibre, leur docilité, leur adresse naturelle et leur perçant leur permettant d'exécuter des parcours dans une cadence et une précision parfois extraordinaires.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×