Ses cousins sabotés

Le Lusitanien.

http://www.chevaux-de-feu.net/_gallerie/albums/elevage/etalons/pslusitanien/vaidoso/vaidoso5.jpg

Longtemps assimilé au P.R.E sous le nom unique d'Andalou, le lusitanien n'est en fait qu'un descendant de la race ibérique.Le lusitanien est désormais, suite a la demande qu gouvernement espagnol, une race distincte. Ses origines et ses caractéristiques sont très voisines a celles du cheval espagnol !

 

Le Lipizzan.

C'est, après le Lusitanien, le cheval le plus proche de P.R.E.. En effet, il a été formé à la fin du 16ème siècle lorsque l'archiduc (Charles de Styrie) fonda un élevage à partir de juments italiennes et d'étalons andalous importés d'Espagne. Le lipissan est eb fait un cheval presque purement espagnol ce qui accentue son modèle fortement "inspiré" de celui du P.R.E..

Le Kaldrub.

C'est une race créée au 16ème siècle dans l'Empire austro-hongrois, à partir de souches provenant d'élevages locaux, eux même basés sur l'apport de sang espagnol. C'est une proche cousin du lipizzan. Il est encore aujourd'hui élevé près de son berceau de race et brille de mille feux sur la scène internationale des concours d'attelage sportif.

Le Frederiksborg.

Race danoise créée en 1562 par le roi de Danemark. Il est en grande partie issu de cheaux andalous et mapolitains ( étant eux même marqués de sang espagnol ). C'est un exellent cheval de selle.

Le Knapstrup.

Il s'agit d'une sous-race de Frederiksborg, apparue au 19ème siècle. Elle doit son origine a une jumest andalouse tachetée. Les races Knapstrup qui subsisent aujourd'hui sont abâtardis et ont perdu les qualités héritées du cheval espagnol.

Le Barbe.

Le Barbe a des liens étroits avec le cheval espagnol. Les chevaux de types berbère, à profilconvexe, exixtaient en Espagne depuis la préhistoire. L'invasion des Numides puis de Ligres amena un nouveau contigent de chevaux d'Afrique du nors? On peut donc dire que le cheval espagnol est lui-même en grande partie issu de Barbe !

Le Frison.

C'est l'une des plsu anciennesraces de monde ! Dès le Moyen Âge, les chevaux de la Frise ( actuels Pays-Bas) avaient été améliorés par s'impartant apports de sang andalou et arabe.Cheval spectaculaire, à la robe noir caractéristique, il a hérité de nombreux caractères du cheval espagnol : sa prestance, ses crins frisés et ses allures relevées...ainsi q'uhne purpenante aptitude au dressage !

Le Holstein.

Un cheval célèbre comme cheval de sport de haute qualité ! Le Holstein a été formé a partir de juments autochtones et améliorées avec de sang andalou et napolitain.

 

 Le Nonius.

D'origine hongroise, cette race est basée sur des croisement entre un étalon français et des juments diverses mais principalement  andalouses, lipizanes et kladrub... ce qui donne un fort taux de sang espagnol.

 

Le Connemara

Poney irlandais bien connu, au seizième siècle il a reçu des apport en sang espagnol, qui est évident chez ce poney à la robe souvent grise, mais aussi isabelle ou souris ( couleur fréquentes chez les chevaux ibériques ). Il possède une distinction de format et des crins volontiers frisés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×